1er trimestre 2017


Nos visiteurs

Jeudi 2 février, nous avons eu le plaisir de recevoir des élèves de l'école libre de Saint-Paul.

Plaisir, car malgré le jeune âge de ces visiteurs, les questions ont fusé : C'est quoi, ça ? Comment ça s'appelle ? A quoi ça sert ? Et pourquoi c'est comme ça ? etc.
Les enfants ont voulu écouter le gramophone, mais difficile d'entendre quelque chose dans le brouhaha environnant; seuls les plus proches ont pu apprécier les grésillements d'une aiguille usée sur un 78 tours encore plus endommagé par les ravages du temps.
Et les accompagnateurs ont apprécié aussi !

Un petit rafraîchissement final a fini de conquérir ces jeunes enfants. Espérons qu'ils en attireront d'autres en en parlant autour d'eux.

Ecole libre St-Paul


Dimanche 12 mars, l'Amicale des Volants Longagiens venait visiter nos locaux sous la houlette de messieurs Christophe Lavergne et Aimé Pedro (respectivement président et organisateur).

Nous avons passé un excellent après-midi à échanger des idées et discuter à propos de toutes ces choses qui nous rappelaient le temps passé.
Nos visiteurs semblent avoir apprécié la diversité des objets exposés et les explications fournies par nos bénévoles.

Vous pourrez les retrouver sur Facebook : https://fr-fr.facebook.com/amicaledesvolantslongagiens/

Amicales des Volants Longagiens


Dimanche 26 mars, nous avons eu le plaisir de recevoir une soixantaine de visiteurs catalans d'Arenys de Mar, ville jumelée avec Auterive.

Faisant partie d'une chorale (Esperança) venue chanter en l'église Saint-Paul d'Auterive, ils ont pu visiter la ville ainsi que le musée après leur prestation avec leurs homologues auterivains.

Malgré la barrière du langage, grâce à quelques personnes qui balbutiaient l'espagnol et aux accompagnateur du jumelage, nous avons réussi à nous faire suffisamment comprendre pour intéresser nos visiteurs. Il faut dire que les outils n'ont pas de frontière et qu'ils se ressemblent d'un pays à l'autre.

Catalans mars 2017

Haut de page



Nouvelles entrées

L'équerre d'arpenteur

Equerre-arpenteur

Equerre-texte

MANUEL D'ARPENTAGE POUR LES ECOLES PRIMAIRES
par les Frères des Ecoles Chrétiennes - 1899

Source : http://www.lecompendium.com/dossier_geodesie_01_equerres_d_arpenteur/equerre_d_arpenteur.htm


Vieilles charrues

Un aimable donateur nous a fait cadeau de 4 anciennes charrues, toutes différentes. A nous de leur redonner un meilleur aspect avant de les exposer.

Charrue 1

Charrue 2

Charrue 3

Charrue 4


Pince à segments

Cet insecte bizarre est en fait une pince à segments de piston.

Pince à segments


Le rouet

Rouet

Un rouet est une machine à filer qui embobine le fil automatiquement. Le principe de base est qu'une courroie va autour une grande roue et autour d'une ou deux poulies (sur la bobine, l'épinglier ou les deux). Si vous tournez la grande roue - en général en pédalant - la courroie fait tourner l'épinglier autour de la bobine et ainsi tordre les fibres. Si bobine et épinglier tournent à la même vitesse, le fil est seulement tourné, mais pas embobiné. Pour l'embobinage il faut une différence de vitesses.

Rouet-detail

Pour faire tourner l'épinglier et la bobine à des vitesses différentes, il y a trois possibilités:

N'ayant trouvé aucun système de freinage sur la bobine ou l'épinglier, nous nous trouvons donc devant un rouet à double entraînement. Pour placer une courroie d'entraînement, il faudra la replier en huit pour pouvoir l'engager dans les poulies des pièces précédemment citées et les entraîner - à des vitesses différentes vu que ces poulies n'ont pas le même diamètre.

Pour information : la quenouille (quand il y en a une) est utilisée surtout pour garder les fibres en ordre quand on file du lin - sa présence n'a aucun effet sur le fonctionnement du rouet en soi.

Source : http://viepaysanneautrefois.free.fr


Chauffe-bain

Il s'agit d'un récipient en cuivre rempli de braises, que l’on plongeait dans l’eau d’un bain pour la chauffer.
Le chauffe-bain, cylindrique ou galbé, fermé hermétiquement par un couvercle emboîtant, est muni de deux cheminées latérales coudées destinées à diffuser la chaleur, qui partent du bas du corps et dont les extrémités supérieures, également fermées par un couvercle, sont au même niveau que le haut du corps central, auquel les relient deux tiges horizontales servant d’éléments de prise. (extrait du site patrimoine de France)

Chauffe-bain


Tabouret de traite

Ce petit tabouret en bois était utilisé pour faciliter la traite des vaches en permettant au fermier (ou à la fermière) de s'asseoir à la bonne hauteur.

Tabouret de traite

La traite autrefois.jpg
Photo : http://memoiresduncheminotduperche.unblog.fr

Curiosité

Un des associés de l'Amicale nous a montré un drôle d'objet qu'il venait d'acquérir.

Non! Il ne s'agit pas d'un canard en train d'appeler, bien qu'il y ait un air de famille. Mais alors, qu'es aco ?

Calculateur 1

Calculateur 2

Après recherches sur Internet, il s'avère que c'est un "calculateur d'altitude" utilisé par les artilleurs de DCA (Défense Contre Avions). Il faisait partie d'un ensemble d'instruments appelé "table d'altimétrie" permettant de définir la trajectoire d'un avion (altitude, vitesse et orientation) en vu de l'abattre.

Les calculs sont assez complexes. On peut s'en rendre compte en consultant les "Cours de tir des officiers de réserve_D.A.T. fixe_Aout 1939" et "Cours de tir des officiers de réserve_D.A.T. mobile_Mai 1939" disponibles sur http://gallica.bnf.fr, dont voici un extrait.

Calculateur 3