Blason_Auterive

Notre logo

Occitanie

Historique de l'association

Les débuts

L'histoire commence en 1984, par une modeste exposition de quelques rabots de la part d'un menuisier. Un groupe d'amis se crée autour de la mise en commun de vieux outils. Le démarrage effectif à lieu après une exposition à la mairie ("De la source au robinet"). A cette époque le groupe se compose de 17 amis. Ils participent à leur première foire sous la halle d'Auterive. Ils sont connus alors comme "l'association des Vieux Outils".

Quelques associés
Quelques associés des débuts.
Certains nous ont quitté, hélas !.

Se furent ensuite dix années d'expositions itinérantes. L'association Bernard Palissy se crée en 1991. En l'absence de local dédié, les associés, profitant de manifestations (foires, vide-greniers, etc.) se déplacent pour exposer à Fonsorbes, Grazac, Granague, Bram, Sorrèze (à côté de Revel), Souille (Castelnaudary), entre autres.

Juillet 1999 voit le début des travaux pour le local du musée, travaux auquels participent des entreprises locales ainsi que des sociétaires. L'inauguration officielle du musée a lieu le samedi 16 septembre 2000, à 11 heures. Depuis, l'association n'a pas changé de local.

Ce qu'en dit "La Dépêche du Midi" : Coupures de presse


Les presidents
Le président-fondateur Guy Séguéla et le président actuel Fernand Dédominici.

Haut de page

Pourquoi Bernard Palissy ?

Oui, pourquoi le choix du nom de ce personnage pour notre association ?

Le président fondateur se remémore l'école où l'histoire de cet homme qui brûla ses meubles pour achever son oeuvre le marqua pour longtemps. Il propose donc ce nom à ses associés qui l'acceptent. L'association des Vieux Outils devient alors "association Bernard Palissy".

Les différents locaux

Au début

L'ancienne usine Puig-Soler, les locaux de Caténa (où se trouve actuellement la salle de spectacles Allegora) et d'autres encore, ont abrité les objets du musée quelques temps, jusqu'au déménagement tant attendu.

Le local actuel - Son histoire

Bâti en briques et galets, ce local, faisant partie de la mairie, à d'abord abrité une gendarmerie. De l'enseigne de la gendarmerie, il ne reste que la grenade, la flamme la surmontant ayant été cassée. Les anciennes cellules de dégrisement servent actuellement de débarras. Ensuite vinrent les pompiers pour lesquels les portes furent agrandies. Le corbillard était aussi garé à cet endroit.

Déménagement en vue

Finalement, après consultation avec les élus et accord de Monsieur le maire, nous ne déménagerons pas.

Nous préférons garder le cadre qui plaît beaucoup à de nombreux visiteurs.

A la place du déménagement, un remaniement de l'intérieur du musée actuel est prévu dès le mois d'octobre, afin d'éclaircir les présentations : suppression des doublons et mise en place de nouvelles tables.

Les membres

Une trentaine de membres composent l'association.
De ceux des débuts, certains ont disparus. Ils étaient surtout (fils de) paysans ou artisans. Autant dire qu'ils connaissaient bien beaucoup de ces outils et les avaient même utilisés. Ce sont eux qui ont donné, collecté et restauré bon nombre d'outils. Ils sont toujours présents dans notre mémoire. D'ailleurs Louis Gaubert, un des anciens, a écrit (en occitan) un petit mot d'adieu pour pour quelques-uns.

En voici un exemple ? Hommage à un ami.

Actuellement la continuité est assurée par un groupe qui aimerait bien recevoir du sang neuf, mais peu de jeunes gens (hélas) s'intéressent à cette partie de notre histoire, celle de la vie courante d'autrefois.
L'assemblée générale a lieu traditionnellement en janvier et s'achève, bien sûr, autour d'un repas convivial. En plus du compte-rendu annuel, celà permet aux membres de se retrouver tous ensemble, chose difficile en cours d'année.